18 juin 2018
www.courrier.md

Notre dernière édition 1-2018, 13 articles dans cette édition.


Le Festival des Sciences – un événement merveilleux auteurs: Felicia Burlacu

Récemment à Chișinău a eu lieu un événement important, où j'ai appris beaucoup de nouvelles choses, nommé le Petit Festival des Sciences en Français organisé par l’Agence Universitaire de la Francophonie. Valentina Hanganu, mon professeur de français nous a informés sur le festival et nous a accompagnés toute la journée. Nous avons participé à deux événements spéciaux. Le festival a démarré avec la Table Ronde ayant comme générique «Le rôle des femmes dans la science et la recherche» organisée à l'Université d'Etat de Moldavie. Le thème abordé a été développé par de nombreuses femmes moldaves qui ont illustré par l’exemple personnel leur propre succès dans le travail de recherche. On a également exprimé l’opinion sur les problèmes rencontrés par les femmes aussi que le problème le plus actuel - la discrimination. De plus j'ai appris beaucoup de choses intéressante...
publié à jeudi 14 juin 2018 08:10
étiquettes: Agence Universitaire de la Francophonie , Petit Festival des Sciences, rôle des femmes, la discrimination, éducation numérique, la robolution
édition: 1-2018

Le français a-t-il un avenir à l’ONU ? auteurs: Margareta STROOT

Entretien avec l’Ambassadeur Henri Monceau, représentant de l’ OIF auprès des organisations internationales à Genève.   Q. Récemment une table ronde organisée au Club suisse de la presse à Genève posait la question de savoir si le plurilinguisme était en danger dans les organisations internationales ? Quelle est votre réponse à cette question ? - Oui. Le plurilinguisme est en danger et pas seulement à Genève. La manière dont le plurilinguisme est traité dans le système international et onusien est compartimentée. On distingue nettement la partie qui concerne la relation avec les Etats et celle qui relève du fonctionnement des services. Il faudrait une étude poussée pour analyser la situation, mais elle nous montrerait surement qu’il y a une érosion en ce qui concerne l’organisation des réunions, l’interprétation des négociations et d’autres aspects. Un exemple, il y a encore deux-trois ans la documentation était traduite dans les 6 langues offici...
publié à lundi 11 juin 2018 19:32
étiquettes: ONU, plurilinguisme, langue dominante, les droits de l’homme
édition: 1-2018

Brancusi le photographe. auteurs: Margareta DONOS

Connu dans le monde entier en tant que sculpteur, Constantin Brancusi est moins connu comme photographe, or il a investi beaucoup de son énergie et de son talent pour faire de la photographie un art en soi. La galerie Grob, dans la vielle ville de Genève, propose une exposition fort intéressante consacrée aux photographies du sculpteur roumain. Dès le début du XXe siècle et tout au long de sa carrière l’artiste a utilisé la photographie comme outil afin de cataloguer et de vendre les œuvres d’art crées dans son atelier de Paris. Il a collaboré avec des photographes connus en France dont il reconnaissait l’excellente qualité des photos, tout en confiant qu’elles ne montraient pas l’âme de son travail. En 1921 le photographe Man Ray s’est installé à Paris et s’est très vite lié d’amitié avec l’artiste roumain. Il a compris les exigences et la passion de Brancusi pour la photographie et il la équipé d’un appareil et d’une chambre noire. Man Ray lui a aussi ens...
publié à samedi 19 mai 2018 08:25
étiquettes: culture
édition: 1-2018

Tous les articles de édition 1-2018

Articles recommandé

Divider Divider
Trier les articles par: editions ou année
Divider
Emir Kusturica – une leçon de vie à méditer
Thumb_main

Il y a dans le monde de ces endroits qu’il faut absolument visiter. Non pas parce qu’ils sont dans la liste des agences de voyages, non pas (seulement) pour leur beauté ou leur accessibilité, mais parce qu’ils nous donnent des leçons de vie, qu’ils nous instruisent et qu’ils nous incitent à la réflexion. Kustendorf – le village de Kusta (mot allemand inventé par Emir Kusturica, ou Drvengrad (ville en bois), se trouve dans la région de Mokra Gora, près de la frontière qui sépare désormais la Serbie de la Bosnie. C’est ici que se trouve le «centre du monde» pour Emir Kusturica, le célèbre acteur, musicien et cinéaste serbe deux fois lauréat de la Palme d’Or au Festival de Cannes. C’est aussi devenu par ricochet une destination touristique en Serbie. Pour le tournage de son film intitulé &laq...

lire la suite
Divider Divider

Les plus vues

Divider