• 21 octobre 2019

À la recherche de l’authenticité, ou comment deux Français sont tombés amoureux de la Moldavie.

Laurence et Thierry ont décidé, il y a quatre ans, d’échanger leur vie parisienne, comprenant la maison, la voiture, le boulot et la famille, contre des voyages infinis à travers le monde entier. « Vous êtes fous ! », ont répliqué les amis et les collègues, « C’est une blague ! », a été la réaction des proches, « Nous sommes prêts pour commencer l’aventure, et c’est sérieux, on ne rigole pas ! » a répondu le couple et, accompagnés de deux sacs à dos immenses, comprenant toute leur vie à partir de ce moment-là, ils sont partis pour six mois en Asie. Ce n’était que le commencement. À quatre ans distance de la décision radicale, une bonne vingtaine des pays (71 au total visités depuis leur naissance !) font l’objet de l’impressionnante histoire de deux Français courageux et amoureux de la vie, des lieux qu’ils visitent et des gens qu’ils rencontrent.

Pendant ce fantastique périple, l’année passée Laurence et Thierry sont arrivés en Roumanie, pour quelques jours ou semaines, croyaient-ils au début. Mais, l’homme propose et la curiosité dispose ! Nos héros ont tellement aimé le pays voisin, qu’ils y sont restés trois mois. C’est pendant le voyage dans différentes régions de la Roumanie qu’ils ont entendu parler de deux Moldavies : une qu’ils découvraient en Roumanie, et une autre qui se trouvait au-delà de la rivière Prut et de la frontière, et qui représentait un pays à part – la République de Moldavie. La curiosité a été suffisamment forte pour traverser la frontière. Quelques jours à Chișinău ont laissé une empreinte positive forte sur le couple et ils savaient déjà qu’un prochain voyage aura lieu dans notre pays. Comme ça, motivés par la curiosité de la découverte, nos Français sont revenus en Moldavie après un an durant lequel ils avaient visité la Grèce, les îles Maurice et Rodrigues et l’Italie.

La République de Moldavie, chaleureuse et accueillante, a reçu les hôtes parisiens avec sa proverbiale modestie, son temps magnifique de la fin du juin, et son authenticité qui attire et choque à la fois. Pendant 8 jours Laurence et Thierry ont fait 1100 km en voiture, pour découvrir et connaître la vraie Moldavie, du nord au sud, mais aussi la Gagauzie et la région transnistrienne. La Moldavie rurale, les paysages pittoresques, les magnifiques champs de blé, de maïs, de tournesol, mais aussi de vignobles et de…lavande, les monastères, les forteresses, les caves, les réserves naturelles, tout a été exploité avec beaucoup de respect et admiration. Respect et admiration pour la nature, les gens, les lieux, mais pas pour les routes, l’infrastructure et l’attitude des autorités moldaves envers le tourisme dans notre pays. Avant de partir, les deux Français ont participé à l’émission « l’Alternative européenne » à la Radio Chișinău, et là aussi, ils ont parlé de leurs impressions visant le séjour en Moldavie. Laurence gère aussi un blog consacré aux voyages du couple. Elle a publié trois articles détaillés  sur l’aventure moldave. Un quatrième, paru l’année passée lors de la première visite en Moldavie, a été complété avec d’autres  informations. Le blog Confidences de Voyages, avec les impressions de ses auteurs sur le petit pays à la frontière de l’UE, est disponible sur https://confidencesdevoyages.com. Osez et lisez ! Il est intéressant   de (sa)voir que la Moldavie devient de plus en plus attractive pour les étrangers.

Dans ce contexte en quittant la Moldavie, Thierry a eu un message pour cette terre, en nous souhaitant que la Moldavie soit un jour aussi belle (du point de vue de l’infrastructure, routes, etc.) que les Moldaves ! Un slogan pour le pays, mais aussi un sujet de réflexion et d’action. Il nous reste à vraiment penser et à agir.       

Aneta Gonța

Articles connexe

L’image compte

Chaque pays est responsable de son image en extérieur. La politique étrangère doit comprendre ...