17 décembre 2017
www.courrier.md

Cher lecteur,

Dans les années 90 plus de 70% des jeunes Moldaves apprenaient le français à l’école. En 2013 ils sont 50% et le pays compte 20 000 enseignants de français dans 9 établissements et 152 classes dans 7 villes, ainsi que plusieurs filières universitaires francophones. Environ un quart des Moldaves parlent la langue du Molière. Depuis 1996 la Moldavie est membre de l’Organisation Internationale de la Francophonie. A la même époque a été créée et la section moldave de l’UIJPLF (l’Union internationale des journalistes et de la presse de langue française) qui deviendra plus tard l’UPF (Union internationale de la presse francophone).

Plus d’information concernant la section- à la rubrique Apropos de nous (La section moldave de l'UPF).

Dès le début de sa création, la section moldave de l’UPF a été très active tant dans le pays que en participant aux différentes activités organisées par l’UPF. Pour mieux parler de la Francophonie moldave en français, notre section a lancé en 1997 la publication «Courrier de Moldavie». La première fois le titre "Courrier de Moldavie" est apparue en 1790 en français, et il était destiné à la noblesse locale. Le but de la publication actuelle a toujours était de susciter l’intérêt pour tout ce qui est bien et beau dans notre pays, mais aussi de proposer un regard francophone de Moldavie à tous les lecteurs. Au fil des ans le Courrier est devenu aussi un laboratoire pour les étudiants et les élèves francophones qui participent à l’élaboration du journal.

Le site du Courrier a été créé avec l’aide de l’Organisation Internationale de la Francophonie.

La section moldave de l'UPF est une des 110 sections nationales de l’UPF (l’Union Internationale de la Presse Francophone), créé en 1950 et largement implantées en Afrique, en Asie, dans le monde arabe et dans l’Est européen.

Notre association compte 40 membres actifs dans le domaine du journalisme et elle est toujours à l’écoute de tous ses membres et reste ouverte à des nouvelles adhésions, ainsi que des nouvelles idées créatives.

Parmi les activités de la section notons la publication du Courrier de Moldavie, le lancement des livres, «Les journées de Nikos Kazantzakis en Moldavie» et surtout l’organisation du concours d’essais en français «Le coing d’or» destiné aux jeunes francophones de notre pays. (Règlement de participation)

A la fin de chaque année le Comité organise une Assemblée Générale et tous les deux ans il y a des nouvelles élections (Statuts de la section).

Tout journaliste active peut devenir membre de la section.

 

La liste des Présidents de la section moldave de l’UPF depuis sa création

  1. Victor Moraru – 1996-2001;

  2. Valentina Testemițanu – 2001-2005;

  3. Sorina Ștefârță – 2005-2008;

  4. Ludmila Andronic – 2009-2010;

  5. Sorina Ștefârță – 2010-2013;

 

 


Procès verbal

L’AG de la section moldave de l’UPF

Chişinău, le 28 janvier 2016

 

Section moldave de l’UPF.

Bureau :

Présidente – Margareta Stroot

Vice présidente – Sorina Stefârţa

Secrétaire générale –Silvia Grossu

Dorina Andreev-Jitaru – trésorier.

 

Ordre du jour :

  1. Compte rendu des Assises de Lomé (Margareta Stroot, présidente).
  2. Cotisations et participation des membres à la vie de la section (Silvia Grossu, secrétaire).
  3. Organisation du concours annuel «Le coing d’or»
  4. Propositions d’activités pour 2016.

 

Présents : 16 membres, excusés : 5 membres.

 

  1. La Présidente présente un compte-rendu de la réunion du Comité international de l’UPF qui s ‘est tenue avant les 44ème Assises de Lomé, au Togo, au mois de novembre 2015. Silvia Grossu souligne les difficultés administratives de la section. Il est décidé de faire les changements nécessaires à son réenregistrement, en dépit du coût élevé de cette procédure.

  2. Il y a de moins en moins de membres qui payent la cotisation annuelle et il y a de moins en moins de présence francophone dans le pays. Un journaliste déplore l’absence totale de l’Ambassade de France dans la vie culturelle locale. Les activités de l’Alliance française ne peuvent pas satisfaire les attentes des journalistes, des étudiants et des professeurs.

  3. Le choix du thème du concours «Le coing d’or» se porte sur la protection de l’environnement. Dans le prolongement de la Conférence de Paris sur le climat, il est décidé pour cette dixième édition, de sensibiliser les jeunes à la protection de la nature en mettant l’accent sur la contribution de chacun.

  4. En automne, la section se propose d’organiser un colloque régional sur les nouvelles technologies dans le journalisme en collaboration avec les facultés de journalisme des Universités moldaves, ainsi qu’avec celles de plusieurs pays de la région.

  5. La section est à la recherche d’une équipe de jeunes pour s’occuper du «Courrier de Moldavie». L’AG constate que la jeunesse ne se bouscule pas pour reprendre les affaires en main.

 

Fait à Chişinău, janvier 2016

Margareta Stroot

 


Procès verbal

L’AG de la section moldave de l’UPF

Chisinau, 28 décembre 2014

 

 

L’orde de jour :

1.   Rapport  des activités de la section

2.   Le Courrier de Moldavie- la page internet

3.   L’édition 2014 du concours «Le coings d’or».

4.   Rapport des Assises de l’UPF à Dakar.

5.   Divers

 

Présents : Margareta Donos, Silvia Grossu, Cristina Chiriac, Angela Braşovean,  Sergiu Teodor, Ion Grosu, Cezaria Vasilache, Ludmila Corlăteanu, Ana Bradu, Anatol Caciuc.

Excusés: Sorina Ştefârţa, Larisa Vatamanu, Ariadna Dediu, Dorina Jitaru, Stela Andreev.

 

1.   En 2014 la section, mais surtout la rédaction du Courrier de Moldavie, ont publié quatre numéros et ont travaillé à l’amélioration de sa page internet : courrier.md.  C’est aussi sur cette page que nous publions des informations concernant l’activité de la section. Les membres présents proposent de redynamiser cette page avec des idées concrètes. Une équipe de trois personnes dont Angela Braşoveanu, Silvia Grossu et un étudiant en journalisme, sont désigné par l’AG pour coordonner ce travail.

La Présidente Margareta Donos fait un petit rapport des Assises de l’UPF qui s’est sont déroulés au mois de novembre à Dakar. Les Assises ont été un succès et  avec cet événement l’Union de la presse francophone commence à retrouver «des couleurs » après une période difficile.

2.  Silvia Grossu, coordinatrice de l’organisation du Concours annuel «Le Coings d’or» se félicite du nombre croissant des participants d’une année à l’autre, ainsi que de la qualité des essais  présentés. L’AG discute du choix des thèmes à l’avenir pour éviter une trop grande «inspiration» de l’Internet. Angela Brasoveanu propose le thème «je suis capable de réfléchir et je ne copie pas».

3. La section moldave de l’UPF compte un peu plus de trente personnes qui participent à dès degrés divers aux activités de la section parmi lesquelles le concours annuel «Le Coing d’or», la publication sur papier du Courrier de Moldavie, ainsi que la page Internet.  L’AG souligne une excellente collaboration de notre section avec la Faculté de journalisme de l’Université de Chişinău, avec la Radio nationale (responsable Anatol Caciuc), avec le Centre internationale de Journalisme (responsable Nadine Gogou), avec les écoles et les enseignants de langue française du pays.

 

 

Fait à Chişinău,  le 28 décembre 2014.

 


Procès-verbal

                              

De l’Assemblée générale de la section moldave de l’UPF

Chișinău, le 9 novembre 2013

Présents:

Sorina Ștefârța, Margareta Donos, Silvia Grossu,

Dorina Jitaru, Sergiu Teodor, Steluța Andreev, Ion Grosu, Ludmila Corlăteanu, Ariadna Dediu, Larisa Vatamanu, Alina Chiriac-Ivașcu, Cristina Chiriac.

Excusés:

Anatol Caciuc, Vasile State, Corina Cepoi, Andrei Dumbrăveanu, Cezaria Vasilache, Angela Erizanu

 

1.Rapport de la Présidente.

Sorina Ștefârța présente le rapport des activités pour l’année 2013, notamment l’organisation de la 7ème édition du concours «Le coing d’or». Elle remercie le Comite d’organisation pour son travail. Elle souligne le très bon contact établi avec la Communauté moldave de Suisse, qui offre cette année le premier prix. La présidente regrette la faible participation des membres de la section à l’AG, mais se réjouit de leur présence aux événements organisés pendant l’année.

Silvia Grossu rajoute que la section a une très bonne collaboration avec le Centre du Journalisme Indépendant, ainsi qu’avec la Faculté de journalisme et des Sciences de la communication.

 

2. Communauté moldave de Suisse.

Margareta Donos se félicite de la collaboration de cette Association qui offre le premier prix de cette année. Il s’agit d’un voyage d’une semaine à Genève pour mieux connaître le siège européen de l’ONU et d’autres organisations internationales. Le gagnant sera accueilli et accompagné par des Moldaves établis dans cette ville francophone.

 

3. La mise à jour de la page Internet du Courrier.

Des informations concernant la mise à jour de la page (responsables Sergiu Roșca et Ion Grosu) sont donnés par la vice-présidente. L’équipe du Courrier de Moldavie doit améliorer la présentation de sa page sur la toile. Les participants à l’AG considèrent à l’unanimité qu’il ne faut en aucun cas renoncer à la publication du Courrier de Moldavie sur support papier et qu’il faut donc chercher des moyens pour continuer la publication bimestrielle du Courrier.

 

4. L’enregistrement de la section moldave de l’UPF.

Il y a quelques années la loi concernant l’enregistrement des Associations a changé et nous devons reprendre cette longue et coûteuse procédure. La secrétaire est d’accord de s’en charger, mais elle aura besoin de l’aide d’autres membres du Comité.

 

5. Elections du Président et du Comité.

L’AG de cette année a élu Margareta Donos à la fonction de Présidente de la section moldave de l’UPF pour une période de 2 ans.

 

Sont élus membres du Comité:

1. Sorina Stefirta –vice-présidente

2. Silvia Grossu – secrétaire

3. Dorina Jitaru - trésorier

4. Sergiu Teodor – membre.

 

6. Divers.

Les membres moldave de l’UPF attendent avec impatience et curiosité les nouvelles de la réunion du Comité International à Casablanca, à laquelle ils n’ont malheureusement pas pu être représentés.

Chișinău, le 9 décembre 2013.

 

Divider Divider
Trier les articles par: editions ou année
Divider
Emir Kusturica – une leçon de vie à méditer
Thumb_main

Il y a dans le monde de ces endroits qu’il faut absolument visiter. Non pas parce qu’ils sont dans la liste des agences de voyages, non pas (seulement) pour leur beauté ou leur accessibilité, mais parce qu’ils nous donnent des leçons de vie, qu’ils nous instruisent et qu’ils nous incitent à la réflexion. Kustendorf – le village de Kusta (mot allemand inventé par Emir Kusturica, ou Drvengrad (ville en bois), se trouve dans la région de Mokra Gora, près de la frontière qui sépare désormais la Serbie de la Bosnie. C’est ici que se trouve le «centre du monde» pour Emir Kusturica, le célèbre acteur, musicien et cinéaste serbe deux fois lauréat de la Palme d’Or au Festival de Cannes. C’est aussi devenu par ricochet une destination touristique en Serbie. Pour le tournage de son film intitulé &laq...

lire la suite
Divider Divider

Les plus vues

Divider