• 21 octobre 2019

Le mois de mars

Le mois de mars marque le début du printemps. Comme plusieurs pays voisins nous fêtons le Mărțișor – symbole de la fin de l’hiver et du renouveau de la nature. Avec de nombreux pays du monde entier, nous célébrons aussi la Francophonie. L’Organisation Internationale de la Francophonie compte aujourd’hui 84 États et gouvernements. Notre pays est devenu membre à part entière en 1996. Le mois de mars on célèbre également la Journée de la femme. Le mouvement de défense des droits des femmes a commencé aux États Unis en 1909, mais c’est l’Internationale socialiste qui a instauré un an plus tard une journée internationale des femmes, pour rendre hommage aux mouvements qui luttaient pour leurs droits en général et pour obtenir le suffrage universel en particulier. Le chemin n’a pas été facile et surtout cette idée a eu de la peine à être acceptée dans cette période de guerres et de conflits armés. Pendant la guerre froide, les pays occidentaux refusaient même de célébrer la Journée de la femme sous prétexte que c’était une idée communiste.

En 1975, à l’occasion de l’Année internationale de la femme, l’Organisation des Nations Unis a néanmoins commencé à célébrer le 8 mars - Journée internationale des femmes. Désormais ce sont toutes les femmes qui reçoivent le 8 mars des fleurs et des déclarations, tandis que les hommes sont rappelés à la réalité de l’absence persistante d’inégalité entre les deux sexes. Les chiffres sont formels: après plus de 100 ans de luttes et tant de discours sur les droits humains, après un nombre incalculable de lois et de directives adoptées tant dans les pays industrialisés que dans les pays en développement, l’objectif reste lointain et le chemin est difficile.

Nous sommes au troisième millénaire, mais nous vivons toujours au deuxième. L’être humain a pris beaucoup de retard. Sa meilleure moitié mérite beaucoup plus.

Margareta STROOT

Articles connexe