• 17 décembre 2018

Conakry, capitale de la presse francophone

Plus de 300  journalistes venus de 48 pays se sont réunis entre 20 et 25 novembre à Conakry, la capitale de la Guinée, un pays d’Afrique de l’Ouest, pour les 46-èmes Assises de la Presse Francophone. Cette année, les discussions ont  porté sur le thème général „Journalisme d'investigation, transparence”.

Lors de la séance de début, il a été souligné que le journalisme d’investigation a joué un rôle important dans le débat démocratique d’aujourd’hui. „Les Panama Papers ont joué un rôle important en matière d’investigation, car ils ont permis à tous de comprendre les activités des personnalités publiques en matière de fraude fiscale”, a dit Julia Cagé, professeur d’économie , Sciences Po, Paris, auteur du livre „Sauver les médias. Capitalisme, financement participatif et démocratie” (2015). Elle a aussi abordé  la transparence de l’actionnariat de média comme un problème très actuel, en déclarant qu’aujourd’hui pas tous les citoyens connaissent toute l’information sur la transparence de la propriété des médias et que la présence des milliardaires, y compris étrangers, augmente dans le secteur des médias. „Je pense qu’il y a d’autres modèles de l’existence de la presse que de la tenir par des milliardaires et le soutien politique. Il faut que dans l’actionnariat de média soient des journalistes et des citoyens”, a-t-elle affirmé.

Une autre invitée a formulé une des principales définitions du journalisme: „Un journaliste a une seule religion: la religion des faits. Il ne peut pas être de gauche ou de droite. Il a une seule religion: celle des faits”. On a énuméré les menaces actuelles sur le journalisme d’investigation. Parmi les risques classiques (les pressions sur les journalistes), il y a de nouvelles menaces comme la paupérisation du journalisme et la concentration de la propriété des médias.

Pendant  les  cinq jours de la réunion, on a parlé, aux tables-rondes et en ateliers, des plus grands défis et  problèmes du journalisme, tels  que les fausses nouvelles, les opportunités et les risques du web, le  droit d’accès à l’information, la transparence et le secret des affaires etc. „Les fausses nouvelles se sont celles que tuent les poissons d’avril. Maintenant, on a chaque jour des poissons d’avril” plaisanta un journaliste en décrivant les fausses nouvelles qui sont vues comme „un nouveau visage de la propagande”.

Les 46-èmes  Assises de la Presse Francophone ont  été organisées  par l’Union internationale de la Presse Francophone, avec le soutien de l’Organisation internationale de la Francophonie et de plusieures  entreprises locales et internationales. Les 47-iemes  Assises de la Presse Francophone auront  lieu l’année prochaine à Erevan.

 

Viorica Zaharia,

Conakry

Articles connexe