18 juin 2018
www.courrier.md

Qui va à Genève ?

mercredi 12 juin 2013 13:50 | Auteur: Silvia GROSSU
Étiquettes: Notre activite, culture, Social, LE COING D’OR
Article précédent L’écran noir de la pensée unique L’image de la Moldavie en ligne – comment est-elle ? Article suivant
    Cette année, pour la première fois, le concours «Le coing d’or» est organisé en automne. Pour cette édition – 2013 il compte un nouveau partenaire – la Communauté Moldave de Suisse. Cette Association créée en 2007 et qui a son siège à Genève souhaite par cette collaboration encourager une plus grande participation à ce concours désormais traditionnel de la francophonie moldave. C’est l’Assemblée générale qui a choisi le thème de la 7-ième édition du concours national «Le coing d’or». Il est décidé de l’organiser sur un très actuel et presque douloureux thème pour les jeunes moldaves – Le droit à l’éducation: possibilités et réalités.
 
    Le grand prix de 2013, offert par la Communauté consiste en un séjour d’une semaine (billet d’avion et lo-gement) à Genève, ville francophone qui abrite le siège européen de l’ONU, ainsi que la plupart des organisa-tions internationales spécialisées du système des Nations Unies. Ce séjour offrira au lauréat la possibilité de parler français et de faire connaissance avec les diverses orga-nisations internationales, mais aussi de séjourner dans une ville multiculturelle et ouverte sur le monde. Il s’agit d’une occasion unique qui permettrait à beaucoup de jeu-nes Moldaves francophones à tenter leur chance.
 
Mais qu’est-que vous savez sur le concours national "Le Coing d’or"?
 
    Ce concours destiné aux jeunes lycéens et étudiants francophones de Moldavie a eu lieu pour la première fois en 2006 et il est devenu déjà très agréé par les jeunes. Le concours est organisé par la section moldave de l’Union internationale de la Presse francophone (UPF) en parte-nariat avec la Faculté du Journalisme et Sciences de la Communication de l’Université d’Etat de Moldavie, le Centre du Journalisme Indépendant (CJI) et l’Alliance Française de Moldavie. Le concours constitue l’initiative du "Courrier de Moldavie". C’est un concours organisé pour des personnes francophones et francophiles et qui a comme but principal la promotion de la langue française et de la diversité culturelle, ainsi que la découverte des jeunes doués pour la future profession du journaliste.
La deuxième étape du concours se déroule d’habitude dans l’enceinte de la Faculté du Journalisme et des Sciences de la Communication de l’Université d’Etat de Moldavie, dans la salle Dumitru Coval (bâtiment central IV étage, s. 421) dans une ambiance agréable et amicale, permettant aux participants de s’exprimer librement et de participer aux discussions et aux débats.
 
Qui sont les lauréats du concours?
 
    Les candidats choisis pour l’étape finale sont d’habitude au nombre de dix. Vue le nombre des participants le jury décide d’accorder ou non le Grand prix pour l’édition, ainsi le meilleur participant peut être no-minalisé pour la premiere ou deuxième place. Tous les participants des sept éditions précédentes ont fait preuve d’un grand amour pour la langue française, pour les symboles forts de notre pays, pour son patrimoine na-tional et ont présenté avec soin les plantes, les animaux, les endroits qui méritent et qui doivent être pris sous la protection de l’homme pour qu’ils ne disparaissent pas un beau jour de notre planète.
 
    La Présidente du jury du concours «Le coing d’or» est Tatiana Petcu, pro-fesseur de français au lycée «Gheorghe Asachi», les membres du jury sont des journalistes, professeurs, maîtres de conférence universitaire.
 
    La diversité créative de notre concours se reflète dans les thèmes proposés pour chaque édition et se retrouve dans les essais des lauréats et des gagnants:
 
2006 – Les symboles forts de mon pays – Irina Nichifor, lycée «Gheorghe Asachi», Chişinău;
 
2007 – La Moldavie aux portes de l’Europe – Veronica Cebotari, lycée «Gheorghe Asachi», Chişinău;
 
2008 – Le changement de l’environnement – notre changement – Ludmila
 
Corlăteanu, Faculté des Langues et Littératures Etrangères de l’ UEM; 2009 – La migration: opportunité ou menace – Natalia Severin, L ’Ecole avancée du journalisme;
 
2010 – Mon enfance émigrée – Olga Cebotarean, lycée «Constantin Stere», Soroca.
 
2011 – La jeunesse et son droit à l’avenir;
 
2012 – La protection du patrimoine national – Vlada Bozova, lycée «Constantin Stere», Soroca.
 
    A ne pas oublier! Le concours d’essais en langue française «Le coing d’or», édition 2013 sur le thème Le droit à l’éducation: possibilités et réalités organisé par le "Courrier de Moldavie", aura lieu en automne. Les condi-tions et le règlement du concours seront affichés sur notre site http://courrier.md/
 
Silvia Grossu
Photos: Cristina Chiriac
 

 

Retour
comments powered by Disqus
Divider Divider
Trier les articles par: editions ou année
Divider
Emir Kusturica – une leçon de vie à méditer
Thumb_main

Il y a dans le monde de ces endroits qu’il faut absolument visiter. Non pas parce qu’ils sont dans la liste des agences de voyages, non pas (seulement) pour leur beauté ou leur accessibilité, mais parce qu’ils nous donnent des leçons de vie, qu’ils nous instruisent et qu’ils nous incitent à la réflexion. Kustendorf – le village de Kusta (mot allemand inventé par Emir Kusturica, ou Drvengrad (ville en bois), se trouve dans la région de Mokra Gora, près de la frontière qui sépare désormais la Serbie de la Bosnie. C’est ici que se trouve le «centre du monde» pour Emir Kusturica, le célèbre acteur, musicien et cinéaste serbe deux fois lauréat de la Palme d’Or au Festival de Cannes. C’est aussi devenu par ricochet une destination touristique en Serbie. Pour le tournage de son film intitulé &laq...

lire la suite
Divider Divider

Les plus vues

Divider