23 octobre 2017
www.courrier.md

Cafe littéraire : hommage à l’homme d’action, Nikos Kazantzakis

mardi 18 mars 2014 12:45 | Auteur: Mila Corlateanu
Étiquettes: événement, littérature, culture
Slide_les_lecteurs_avec_les_diplomes_de_participation
Article précédent LES CHANTEURS DE NOËLS ROUMAINS DANS LA LISTE DU PATRIMOINE UNESCO Editorial mars 2014 Article suivant

"Mon âme entière est un cri et mon oeuvre - l'écho de ce cri" 

Lettre au Greco: souvenirs de ma vie de Nikos Kazantzakis 

 

    Le 27 février, les étudiants de la Faculté de Journalisme et des Sciences de la Communication et de la Faculté des Lettres de l’Université d’ État de Moldavie (UÉM) ont été invités à un café littéraire dont le but était de faire connaissance avec l’œuvre de Nikos Kazantzakis.

    C’est n’est pas la première fois que la section moldave (créée en 2001, et dont la Présidente est Cristina Grossu -Chiriac) de l’association internationale «Les amis de Nikos Kazantzakis » organise une manifestation consacrée à cet écrivain grec remarquable, auteur des nombreux romans, poèmes, chansons, livres de voyage, scénarios, pièces de théâtre, articles, traductions et autres écrits.

    Il y a plusieurs raisons qui font que Nikos Kazantzakis mérite l’attention des lecteurs contemporains. Sa vie était pleine d’aventures et des voyages. Il était souvent en conflit avec les autorités grecques pour ses opinions progressistes, ce qui explique que son apport à la culture mondiale soit davantage reconnu ailleurs en Europe qu’en Grèce. Où qu’il se trouve, il participait aux débats et à la recherche de solutions aux conflits locaux ou internationaux de son temps, que ce soit la révolte crétoise ou la guerre civile espagnole. Proposé trois fois pour le Prix Nobel de littérature il l’a malheureusement jamais reçu.

    Après une présentation générale de l’oeuvre, la réunion s’est achevée avec la lecture des passages du roman connu mondialement «Alexis Zorba» (en grec, en français et en roumain) de Nikos Kazantzakis suivie par un échange d’impressions. Les étudiants ont été charmés et captivés par les extraits qui les ont fait refléchir sur leur propres sentiments et aspirations. Même ceux qui entendaient pour la première fois le nom de Nikos Kazantzakis ont été impressionnés par la spontanéité et l'authenticité de l’écrivain: “Maintenant j’ai envie d’aller à la bibliothèque et de lire un roman de cet auteur. Seul un génie peut en quelques phrases provoquer autant des discussions passionnées,” nous a confié Ana-Maria Petrache, étudiante de la Faculté des Lettres de l’UEM.

    «Les amis de Nikos Kazantzakis » en Moldavie vont continuer à organiser des soirées littéraires afin de faire connaître aux jeunes de notre pays cet homme d’action, cet Ulysse moderne et son œuvre variée avec tout ses héros contradictoires qui se fixent un but et qui savent comment l’atteindre. 


Mila Corlateanu

 

 

Galerie:

Cristina Grossu-Chiriac, la presidente de la Section moldave d'Association internationale "Les amis de Nikos Kazantzakis"   Eugen Chihai, etudiant a la Faculte du Journalisme et des Sciences de la Communication parle sur l'activite publicistique de N. Kazantzakis

Les etudiantes de la Faculte des Lettres   Les fragments du "Zorba, le Grec"... en grec

Madame Adela Manole, professeur de la langue greque a la Faculte des Lettres, UEM   

Retour
comments powered by Disqus
Divider Divider
Trier les articles par: editions ou année
Divider
MOLDAVIE Une transition sans boussole
Thumb_screen_shot_2016-08-04_at_14.56.24

  Qui suis-je? Où vais-je? Dans quel état j’erre? Si la situation n’était pas aussi grave, on pourrait appliquer cette plaisanterie, rendue célébre en France par Coluche, à la Moldavie, pays dit «en transition». La première dé- finition que donne le dictionnaire du mot transition — «passage graduel d’un état à un autre, état intermédiaire» — est sans conteste celle qui convient le mieux à la Moldavie. Le pays se trouve en effet dans cet état «intermédiaire» depuis que son indépendance a été proclamée, il y a 25 ans, à la suite de l’éclatement de l’Union soviétique. Un quart de siècle plus tard, les Moldaves savent d’où il sont partis mais toujours pas où ils vont.   Située entre la Roumanie à l’ouest et l’Ukraine à l’e...

lire la suite
Divider Divider

Les plus vues

Divider