26 septembre 2018
www.courrier.md

Parlons d’identité

mercredi 20 mai 2015 09:38 | Auteur: Margareta DONOS
Étiquettes: identité, bicentenaire
Slide_696c0ff270
Article précédent Protégeons notre avenir Les médias dans la campagne électorale: informer, éduquer, manipuler ou désinformer? Article suivant

La Suisse compte quatre langues nationales et elle est divisée en 26 cantons petits et grands. Trois grandes communautés culturelles habitent dans ce pays: les francophones, les italophones et les alémaniques et pourtant c’est un pays avec une très forte identité nationale. Comment alors définir l’identité ? En parlant de nationalité ? De géographie ? D’histoire commune?

A l’occasion des célébrations du bicentenaire de l’adhésion de Genève à la Confédération Helvétique, la ville se pose ces questions dans le cadre d’une exposition intitulée «Devenir suisse».

A travers des récits des événements par ceux qui les ont vécus, en admirant les chants, les fêtes costumées, les œuvres d’art, les blasons, les affiches et l’architecture, il est possible de découvrir l’intégration de Genève à la Suisse. Ces objets nous font réfléchir à la construction de la Confédération, à l’évolution de Genève et ils nous interrogent sur la notion difficile d’identité. D’abord l’identité des Genevois au sein de cette Confédération cosmopolite, ensuite l’identité de chacun d’entre nous, de nos racines, de nos origines. Il est rare de voir une exposition qui interroge autant le visiteur et qui le fait réfléchir sur son propre parcours.

Retour
comments powered by Disqus
Divider Divider
Trier les articles par: editions ou année
Divider
Emir Kusturica – une leçon de vie à méditer
Thumb_main

Il y a dans le monde de ces endroits qu’il faut absolument visiter. Non pas parce qu’ils sont dans la liste des agences de voyages, non pas (seulement) pour leur beauté ou leur accessibilité, mais parce qu’ils nous donnent des leçons de vie, qu’ils nous instruisent et qu’ils nous incitent à la réflexion. Kustendorf – le village de Kusta (mot allemand inventé par Emir Kusturica, ou Drvengrad (ville en bois), se trouve dans la région de Mokra Gora, près de la frontière qui sépare désormais la Serbie de la Bosnie. C’est ici que se trouve le «centre du monde» pour Emir Kusturica, le célèbre acteur, musicien et cinéaste serbe deux fois lauréat de la Palme d’Or au Festival de Cannes. C’est aussi devenu par ricochet une destination touristique en Serbie. Pour le tournage de son film intitulé &laq...

lire la suite
Divider Divider

Les plus vues

Divider