24 mai 2018
www.courrier.md

Les nouvelles technologies au «Coing d’or»

vendredi 27 novembre 2015 07:59 | Auteur: La rédaction
Étiquettes: LE COING D’OR, concours
Slide_rsz_dsc04937
Article précédent La Francophonie se réunit en Arménie Nouvelles technologies: pour s'informer mais pas pour copier Article suivant

Chaque année au mois de novembre les élèves et les étudiants moldaves sont invités à participer au concours «Le coing d’or», mis sur pied par la Section moldave de l’Union internationale de la Presse Francophone. Ce concours est organisé en collaboration avec la Faculté de Journalisme et Sciences de la communication de l’Université d’Etat de Moldavie, le Centre du journalisme indépendant et la publication Courrier de Moldavie. Cette année, et pour la première fois, l’Agence Universitaire de la Francophonie, Antenne de Chișinău a été partenaire de cette 9ème édition du concours.

La participation est ouverte à tous les jeunes francophones moldaves qui sont prêts à écrire un essai en français sur un thème proposé par le comité d’organisation, ainsi qu’à répondre aux questions éventuelles du jury. Chaque année des lycées et des écoles participent au lancement du concours le 26 septembre - Journée des langues européennes.

Le thème retenu pour l’édition 2015 était «Les nouvelles technologie: pour s’informer, pas pour copier». Il avait été choisi pour faire réfléchir la jeunesse moldave au rôle de l’internet, mais aussi à son impact sur le processus d’acquisition de connaissances. La participation s’est révélée supérieure aux années précédentes et le jury, qui compte chaque année un membre de langue maternelle française, a été surpris par la qualité des présentations en français. La première place est revenue à Mihaela Eșanu, lycée Gheorghe Asachi de Chișinău, suivie de Camelia Cazacu du même lycée. Christina Tagadiuc et Marcela Andriuța (lycee Constantin Stere, Soroca) se sont partagés la troisième place.

Le concours «Le coing d’or» est organisé depuis 2006 et représente une des principales activités de la section moldave de l’UPF, qui elle-même a été créée en 1997.

Chaque année le comité d’organisation et les membres de la section moldave de l’UPF cherchent à proposer des thèmes en lien direct avec l’évolution de la société moldave:

2006 – Les symboles forts de mon pays

2007 – La Moldavie aux portes de l’Europe

2008 – Changement de l’environnement – notre changement

2009 – La migration-opportunité ou menace?

2010 – Mon enfance émigrée

2011 – La jeunesse et son droit à l’avenir

2012 – Préserver la patrimoine national-sauvegarder notre richesse commune

2013 – Le droit à l’éducation: réalités et possibilités

2014 – Qu’est-ce que la Moldavie peut apporter au monde?
 

 

Retour
comments powered by Disqus
Divider Divider
Trier les articles par: editions ou année
Divider
Emir Kusturica – une leçon de vie à méditer
Thumb_main

Il y a dans le monde de ces endroits qu’il faut absolument visiter. Non pas parce qu’ils sont dans la liste des agences de voyages, non pas (seulement) pour leur beauté ou leur accessibilité, mais parce qu’ils nous donnent des leçons de vie, qu’ils nous instruisent et qu’ils nous incitent à la réflexion. Kustendorf – le village de Kusta (mot allemand inventé par Emir Kusturica, ou Drvengrad (ville en bois), se trouve dans la région de Mokra Gora, près de la frontière qui sépare désormais la Serbie de la Bosnie. C’est ici que se trouve le «centre du monde» pour Emir Kusturica, le célèbre acteur, musicien et cinéaste serbe deux fois lauréat de la Palme d’Or au Festival de Cannes. C’est aussi devenu par ricochet une destination touristique en Serbie. Pour le tournage de son film intitulé &laq...

lire la suite
Divider Divider

Les plus vues

Divider