• 17 décembre 2018

Le journalisme à l’ère de nouvelles technologies

Chisinau, la capitale de la Moldavie, a accueilli le 30 septembre et le 1er  octobre un colloque intitulé  «Le  journalisme à l’ère de nouvelles technologies», organisé par la section moldave de l’UPF en collaboration étroite avec le vice-président de l’UPF, Jean-Pierre Molliet et  avec le soutien financier de l’Organisation Internationale de la Francophonie. La publication «Courrier de Moldavie» a assuré le soutien logistique de cet événement.

L’idée de ce colloque avait germé il y a un peu moins d’un an à Lomé, capitale du Togo, lors des Assises de l’Union internationale de la presse francophone. Quelques consoeurs, notamment d’Europe centrale et orientale, ont pensé qu’il serait utile de réunir différentes écoles de journalisme pour aborder un sujet d’intérêt commun.

Le thème finalement retenu a été celui du journalisme à l’ère des nouvelles technologies car il pose un certains nombre de questions qui nous concernent tous, et pas seulement dans les pays francophones. Il a paru intéressant de réunir des représentants d’écoles de journalisme venus de divers pays de la région et au-delà pour échanger des expériences et des idées. Ce colloque n’avait, bien entendu, pas pour but d’imposer aux uns les recettes toutes faites des autres, mais de constituer une platforme de réflexion destinée à proposer des solutions nouvelles et de préférence originales, dans l’espoir d’apporter une contribution utile aux débats.

De nombreux professeurs et étudiants moldaves ont profité des débats qui ont marqué cet événement francophone organisé dans la capitale moldave.

 

Margareta Stroot,

présidente de la section moldave de l’UPF

 

 

Articles connexe